Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

pp. 185-186
Witterzée Woluwe-Saint-Etienne (commune)

WOLUWE (St.-Etienne), canton du département de la Dyle, dans les environs de Bruxelles, qui a deux lieues et demie de longueur sur une lieue et demie de largeur.

Il tient au Nord au canton de Vilvorde, au Nord-Est à celui de Campenhout, à l’Est à celui de Tervueren, au Sud à la forêt de Soigne, et au canton d’Uccle, et à l’Ouest aux remparts et au canal de Bruxelles.

Il est traversé dans le milieu par la chaussée de Bruxelles à Louvain, et il comprend onze communes qui sont,

savoir :

WOLUWE-St.-ETIENNE, chef-lieu ;
Crainhem ;
Etterbeek ;
Evere ;
St.-Josse-ten-Noode ;
St.-Lambert-Woluwe ;
St.-Pierre-Woluwe ;
Saventhem ;
Schaerbeek ;
Sterrebeek ;
Et Wesembeek.

Population.

Environ sept mille neuf cents ames.

Productions.

Ce canton, l’un de ceux qui environnent Bruxelles, est d’un rapport à-peu-près égal à celui d’Anderlecht, auquel il est contigu ; ses productions sont abondantes en froment, orge, avoine et colzat, on y cultive le houblon ; il y a beaucoup de légumes et fruits dans les communes de St.-Josse-ten-Noode, Etterbeek et Schaerebeek, et les prairies et pâturages y sont d’une grande étendue le long du canal, ainsi que les bois, dans sa partie méridionale.

On tire la tourbe sur les communes de St.-Lambert et St.-Pierre-Woluwe.

Industrie et Commerce.

Les objets principaux d’industrie et de commerce dans ce canton consistent, savoir :

En différentes fabriques de papier, l’une au chef-lieu, une autre à Crainhem, et deux autres à Saventhem.

En six tanneries, deux fabriques de potasse et salins. Une manufacture de porcelaine à St.-Josse-ten-Noode. (Cette manufacture n’est point en activité).

Et trois moulins à huile, l’un audit St.-Josse-ten-Noode, et les deux autres à Saventhem.

Il y a en outre parmi toutes les [p. 186] communes de ce canton, seize à dix-huit brasseries et quatre genièvreries.

Suppressions.

Le canton de Woluwe-St.-Etienne, formé d’une partie du ci-devant duché de Brabant au quartier de Bruxelles, avait avant la suppression du clergé, dix paroisses et une annexe.

Il y avait aussi un couvent de Bogards ou Cordeliers, nommé Ophem, sur la ci-devant paroisse de Wesembeek.

Print Friendly, PDF & Email