Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

pp. 178-179
Wauthier-Braine Wavre (commune)

WAVRE, canton du département de la Dyle, d’environ trois lieues de longueur, sur une lieue et demie de largeur dans le milieu. Il est plus étroit à ses extrémités septentrionale et méridionale.

Il tient au Nord-Est au canton de Grez, au Sud-Est à ceux de Nil-Saint-Martin, et de Mellery, au Sud-Ouest à celui de Genappe, et à l’Ouest à celui d’Over-Yssche.

Il est traversé du Nord au Sud, par la Dyle, (rivière) et au Nord-Ouest par la chaussée de Wavre à Bruxelles.

Il comprend six communes qui sont ;

Savoir :

WAVRE, chef-lieu ;
Bierges ;
Limale ;
Limelette ;
Moustiers
ou Mousty ;
Et Ottignies.

Population.

Environ six mille trois cents ames.

Productions.

Ce canton est l’un des plus montueux du département de la Dyle, et il n’est pas l’un des plus fertiles en grains, il n’y a qu’à son extrémité méridionale que le froment, le seigle, l’orge, l’avoine, le sarrazin et le colzat, y sont assez abondans ; on y cultive le lin et le chanvre. Le surplus de son étendue a les mêmes productions mais en moins grande quantité, à raison de ce que le sol y est sablonneux, et en divers endroits couvert de bruyères. On y cultive aussi le tabac sur plusieurs communes, et il y a beaucoup de prairies, pâturages et bois. [p. 179]

Industrie et commerce.

Le commerce le plus considérable qui se fait dans ce canton, est celui de grains, les jours de marché à Wavre, avec celui de bêtes à cornes et de porcs.

Il y a parmi les communes de ce même canton, environ dix brasseries et autant de genièvreries.

Suppressions.

Le canton de Wavre, formé d’une partie du ci-devant duché de Brabant, au quartier de Bruxelles, avait avant la suppression du clergé six paroisses, y compris celle du chef-lieu, dans lequel il y avait un couvent de carmes chaussés et un couvent de récolets flamands.

Il y avait en outre un prieuré d’hommes de l’ordre de St. Benoit, au hameau de la basse Wavre, sur la ci-devant paroisse de Wavre.

Print Friendly, PDF & Email