Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

p. 172-173
Vilvorde (canton) Virginal

VILVORDE, commune et chef-lieu de canton du département de la Dyle, ci-devant petite ville et chef-lieu de Mairie, dans le duché de Brabant, au quartier de Bruxelles, avec une paroisse du diocèse de Malines, et plusieurs monastères, dont le détail est dans la description de ce canton (Voy. Vilvorde, canton).

La population de cette commune est d’environ deux mille quatre cents ames, y compris ses dépendances qui sont, savoir :

Les hameaux de Coningsloo, Houtem, et les Trois-Fontaines, dites les Ecluses de Ransbeek.

Les fermes de Foore ou Tervoere, et celle de Quaekelhuys.

Il y a une belle maison de campagne, connue sous le nom de Walkiers-Gamerages, bâtie à la moderne, avec de superbes jardins à l’anglaise, près les Trois-Fontaines.

Ce hameau des Trois-Fontaines sur le canal, et la route de Bruxelles à Vilvorde, Malines et Anvers, est composé de huit à dix maisons, presque toutes auberges et guinguettes, que leur situation agréable et la beauté de leurs jardins rendent fort fréquentés au moyen des voitures publiques et autres qui y passent, et de deux barques, qui y vont tous les jours de Bruxelles, pour la communication de cette commune à Malines, Anvers et les environs. [p. 173]

Les productions du territoire de Vilvorde, sont abondantes en froment, seigle, orge, avoine, sarrazin et colzat, avec beaucoup de prairies et pâturages.

Les objets de commerce sont détaillés dans la description de ce canton (Voyez Vilvorde, canton).

On remarque dans cet endroit une maison d’une très-vaste étendue, bâtie en 1776, pour y renfermer ceux qui par jugemens criminels et autres étaient condamnés à une détention plus ou moins longue et même à perpétuité ; elle se nomme Maison de Correction.

Cette commune a trois moulins à eau, six brasseries et trois genièvreries.

La ville de Vilvorde avait autrefois des fortifications considérables avec un château ; elle a été prise par les Français en 1746, sa situation est proche le canal de Bruxelles, à deux lieues au Nord de cette commune, et à deux lieues et demie au Sud de Malines.

La chaussée qui communique à ces endroits, passe à travers ainsi que la Senne, (rivière).

Longitude 22 dégrés 1 minute, latitude 50 dégrés 56 minutes.

Print Friendly, PDF & Email