Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

p. 171-172
Villers-la-Ville Vilvorde (commune)

VILVORDE, canton dans la partie septentrionale du département de la Dyle, l’un des moins étendus, n’ayant que deux lieues dans sa plus grande longueur, et une lieue un quart dans sa plus grande largeur.

Il tient au Nord au canton de Sempst, à l’Est, à celui de Campenhout, au Sud, à ceux de Woluwe-Saint-Etienne et Anderlecht, et au Nord-Ouest, à celui de Grimberghe.

Il est traversé par la Senne (rivière), et le canal de Bruxelles lui sert en partie de limites au Nord-Ouest ; il est aussi traversé par la chaussée de cette ville à Malines.

Il comprend huit communes qui sont,

Savoir :

VILVORDE, chef-lieu ;
Dieghem ;
Haeren ;
Machelen-Ste.-Gertrude.
Melsbroek ;
Neder-Heembeek ;
Over-Heembeek,
Et Peuthy.

Population.

Environ cinq mille deux cents ames.

Productions.

Toutes les productions de ce canton sont particulièrement en froment, seigle, orge, avoine, sarrazin et colzat ; l’abondance est égale dans toutes les communes, de même que les prairies et pâturages le long du Canal et de la Senne (rivière) ; Il n’y a que des bois que sur la commune de Melsbroek.

Industrie et Commerce.

Les objets principaux d’industrie et de commerce consistent au chef-lieu, en trois tanneries, deux moulins à huile, une fabrique de chapeaux et une fabrique d’amidon.

Il y a sur la commune de Dieghem un moulin à eau et un à vent ; ce dernier est papeterie, et trois autres moulins à huile, sur un ruisseau qui va se joindre dans la Senne à Vilvorde.

Un autre objet de commerce se trouve encore sur les communes d’Haeren et Melsbroek ; ce sont des carrières dans lesquelles on tire de la pierre blanche pour bâtir, et d’une espèce entre-autres, dont on se sert pour l’entretien des digues de mer ; la quantité qui s’en exporte pour cet usage par le canal de Bruxelles, [p. 172] près duquel elles sont situées, est immense, et employe nombre d’ouvriers, tant à leur extraction qu’à leur chargement sur les bateaux, dont la destination est plus particulièrement vers la Zélande.

Les brasseries et genièvreries de ce canton sont au chef-lieu.

Suppressions.

Le canton de Vilvorde, formé d’une partie du ci-devant duché de Brabant, au quartier de Bruxelles, avait avant la suppression du clergé sept paroisses et une annexe.

En outre les monastères dont le détail suit, savoir :

Une abbaye d’hommes de l’ordre de Prémontré, transferé de Berne en Hollande à Vilvorde.
Un couvent de Dominicains.
Un prieuré de filles de l’ordre de St. Augustin ;
Un couvent de Carmelites ;
Un couvent de Theresiennes ;
Un autre de sœurs hospitalières,
Et une Béguinage, qui était le plus ancien des Pays-Bas.

Le tout dans la commune de Vilvorde.

Print Friendly, PDF & Email