Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

p. 139-140
Perck Perwez (commune)

PERWEZ, canton dans l’une des extremités méridionales du département de la Dyle, limitrophe au département de Sambre et Meuse, par lequel il est borné au Sud et en partie à l’Est.

Il tient au Nord, au canton de Jodoigne, au Nord-Est, à celui de Jauche, et à l’Ouest, à celui de Nil-St.-Martin.

Il a environ deux lieues et demie dans sa plus grande longueur, et deux lieues dans sa plus grande largeur.

Il est traversé dans sa partie du Nord-Est, par la chaussée de Louvain à Namur, et au Sud par la chaussée Brunehaud, ou ancienne chaussée des Romains.

Il est aussi traversé par les grande [p. 140] et petite Gette (rivières), qui prennent leur source sur les confins du département de Sambre et Meuse.

Il comprend quatorze communes qui sont,

Savoir :

PERWEZ, chef-lieu,
Bommal ;
Glimes ;
Grand-Rozières ;
Hottomont ;
Maleves ;
Mont-St.-André ;
Noville-Sur-Mehaigne ;
Orbais ;
Petit-Rozières ;
Ste.-Marie-les-Opprebais ;
Thorembais-les-Beguines ;
Thorembais-St.-Trond,

Et Wastines.

Population.

Environ six mille sept cents ames.

Productions.

Les productions principales de ce canton, sont en froment, seigle, orge, avoine et colzat ; les prairies et pâturages n’y sont pas d’une grande étendue, et les bois y sont assez considérables dans sa partie occidentale.

Industrie et Commerce.

Il se trouve au chef-lieu quelques objets d’industrie et de commerce, qui sont, deux tanneries, deux moulins à huile et deux coutelleries ; il s’y tient une foire assez considérable de bêtes à cornes et de porcs.

Il y a environ quinze brasseries parmi les communes de ce canton, et deux ou trois genièvreries.

Suppressions.

Le canton de Perwez, formé d’une partie du ci-devant duché de Brabant, au quartier de Louvain, (wallon) avait avant la suppression du clergé quatorze paroisses, y compris celle du chef-lieu.

Print Friendly, PDF & Email