Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

p. 127-128
Nieuwrode Nil-Saint-Martin (commune)

NIL-SAINT-MARTIN, canton dans la partie méridionale du département de la Dyle, sur les confins du département de Sambre et Meuse, par lequel il est borné au Sud. Il est l’un des moins étendus.

Il tient au Nord au canton de Grez, à l’Est à celui de Perwez, et à une petite partie de celui de Jodoigne, à l’Ouest à celui de Mellery, et au Nord-Ouest à celui de Wavre.

Il a environ deux lieues de longueur sur une lieue et demie de largeur au Nord et une lieue au Sud.

Il n’est traversé par aucune chaussée ni rivière.

Il comprend neuf communes, qui sont :

Savoir :

NIL-St.-MARTIN, chef-lieu ;
Chaumont ;
Corbais ;
Corroy-Chastre-le-Bol ;
Nil-Saint-Vincent ;
Saint-Lambert ;
Sart-a-Walhain ;
Tourines-les-Ourdons ;
Et Walhain
(avec St.-Paul).

Population.

Environ quatre mille cinq cents ames.

Productions.

Il n’y a que la partie méridionale de ce canton qui est fertile en froment, seigle, orge, avoine et colzat ; on y cultive le houblon, le lin [p. 128] et le chanvre. Le sol de sa partie septentrionale est sablonneux et en divers endroits couvert de bruyères. Il y a peu de pâturages et de bois.

Industrie et Commerce.

Les habitans de ce canton ne sont occupés que de l’agriculture et de tout ce qui y a rapport.

Il y a parmi les communes qui le composent sept brasseries et trois genièvreries.

Suppressions.

Le canton de Nil-St.-Martin formé d’une partie du ci-devant duché de Brabant (wallon), au quartier de Bruxelles, avait avant la suppression du clergé dix paroisses, y compris celle du chef-lieu.

Il y avait aussi un couvent de Trinitaires, nommé Lerines, sur la ci-devant paroisse de Tourines-les-Ourdons, qui a été supprimé en 1784.

Print Friendly, PDF & Email