Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

p. 123-125
Mont-Saint-Guibert Montaigu ou Scherpenheuvel (commune)

MONTAIGU ou SCHERPENHEUVEL, canton à l’extrémité du département de la Dyle, limitrophe au Nord du département des Deux-Nèthes, et à l’Est de celui de la Meuse-Inférieure.

Il tient au Sud-Est au canton de Léau, au Sud-Ouest à celui de Glabbeek et à l’Ouest à celui d’Aerschot.

La commune de Diest, qui forme elle seule un canton, y est enclavée dans sa partie orientale.

Il est l’un des plus étendus du département de la Dyle ; sa plus grande longueur est d’environ [p. 124] lieues et demie, et sa largeur est en divers endroits de trois lieues et de deux lieues et demie.

Il est traversé en partie par deux chaussées de Louvain à Diest, dont l’une passe à Aerschot et Montaigu, et l’autre par la commune de Winghe-St.-George.

Il est également traversé dans sa partie septentrionale par la Demer, rivière, et il comprend treize communes, qui sont,

Savoir :

MONTAIGU, chef-lieu ;
Beekevort ;
Caggevines-Campine ;
Caggevines-Louvain ;
Cortenaeken ;
Deurne ;
Messelbroeck ;
Molenbeek ;
Sichem ;
Tesselt ;
Thielt
(Notre-Dame et Saint-Martin) ;
Waenrode ;
Et Webecom.

Population.

Environ huit mille ames.

Productions.

Ce canton est l’un des plus montagneux qu’il y ait dans le département de la Dyle, et il n’en est pas où les bois soient plus multipliés ; il a de commun avec le canton d’Aerschot, auquel il est contigu, ses productions de même nature. (Voyez Aerschot, canton.) Il ne croît dans toute son étendue que très-peu de froment, et en certains endroits beaucoup de seigle, de l’orge, de l’avoine, du sarrazin et du trèfle ; les prairies qui environnent presque toutes les communes y sont comme dans le canton d’Aerschot, spongieuses, marécageuses et de nature de tourbe. Les bois y étant en plus grande quantité, les arbres de sapin qui s’y trouvent sont dans la même proportion ; le tout est également entremêlé de bruyères. Il y a beaucoup d’étangs, notamment dans la partie limitrophe du département des Deux-Nèthes.

Industrie et Commerce.

Le genre principal d’industrie et de commerce de ce canton est l’exploitation du bois de sapin, qui est d’un rapport considérable et qui occupe la majeure partie de ses habitans. L’exportation en est facilitée par la rivière de Demer.

Il y a parmi les communes de ce canton environ douze brasseries et à-peu-près autant de genièvreries.

Suppressions.

Le canton de Montaigu, formé [p. 125] d’une partie du ci-devant duché de Brabant, au quartier de Louvain avait, avant la suppression du clergé, treize paroisses et deux annexes.

Il y avait aussi au chef-lieu un couvent d’Oratoriens, un prieuré de filles de l’ordre de St.-Augustin, à Sichem, et une abbaye de l’ordre de Prémontré, nommé Everbode, sur la commune de Tesselt.

Print Friendly, PDF & Email