Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

p. 117-118
Meleek-Weser Mellery (commune)

MELLERY, canton dans la partie méridionale du département de la Dyle, sur les confins du département de Sambre et Meuse, par lequel il est borné au Sud-Est.

Il tient au Nord-Est au canton de Nil-St.-Martin, au Nord-Ouest à celui de Wavre, et à l’Est à celui de Genappe.

Il a environ trois lieues dans sa plus grande longueur, et deux lieues dans sa plus grande largeur.

Il n’est traversé que par la chaussée de Bruxelles à Namur, à son extrémité méridionale, et la petite rivière de Thil, qui se joint à la Dyle, lui sert en partie de limite à l’Ouest.

Il comprend treize communes qui sont ;

Savoir :

MELLERY, chef-lieu ;
Blanmont ;
Chastre-Dame-Alerne ;
Cour-St.-Étienne ;
Courtil ;
Gentines ;
Hevillers ;
Marbais ;
Mont-Saint-Guibert ;
Noirmont ;
St. Gery ;
Tilly ;

Et Vilroux.

Population.

Environ six mille quatre cents ames.

Productions.

Les productions de ce canton sont en froment, seigle, orge, avoine, sarrazin et colzat ; on y cultive le houblon, le lin et le chanvre ; il n’y a que peu de pâturages et beaucoup de bois.

Les grains sont moins abondans, dans sa partie septentrionale que dans sa partie méridionale, à cause des montagnes arides et du sol sablonneux, en divers endroits.

Industrie et Commerce.

Les habitans de ce canton ne sont occupés que de l’agriculture, et de tout ce qui y a rapport.

Il se trouve environ douze brasseries, parmi les communes qui le composent. Il n’y a que peu ou point de genièvreries.

Suppressions.

Le canton de Mellery, formé d’une partie du ci-devant duché de Brabant, (wallon) au quartier de Louvain, à l’exception d’une commune qui est Marbais, qui dépendait du comté [p. 118] de Namur, avait avant la suppression du clergé, treize paroisses, y compris celle du chef-lieu, et une abbaye considérable d’hommes, de l’ordre de Cîteaux, nommée Villers, sur la commune de Tilly.

Print Friendly, PDF & Email