Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

p. 107-108
Lombeek-Sainte-Catherine Londerzeel (commune)

LONDERZEEL, canton dans l’une des extrémités septentrionales du département de la Dyle, limitrophe au Département de l’Escaut, et à celui des deux Nethes.

Observation.

Il est bien étrange que dans la formation de ce canton, l’on n’ait pas fait attention que différens hameaux, et autres lieux isolés, dépendans de ceux de Grimberghe et de Sempst, s’y trouvent presque enclavés, d’où il s’en suit, que la commune d’Op-Humbeek est tout à fait séparée des autres communes du canton dont elle fait partie.

Étant borné au Nord-Ouest, et au Nord-Est, par les departemens de l’Escaut et des deux Nèthes, il tient dans ses autres parties, savoir : à l’Est au canton de Sempst, et à celui de Grimberghe et au Sud-Ouest à celui de Merchtem.

Sa forme presque ronde lui donne environ deux lieues en tout sens, sans y comprendre la commune qui en est séparée.

Il n’est traversé par aucun chaussée ni rivière, le canal de Bruxelles lui sert de limites en différens endroits à son extrémité orientale. [p. 108]

Il comprend sept communes qui sont,

Savoir :

LONDERZEEL, chef-lieu.
Cappelle-op-den-Bosch ;
Maldere ;
Op-Humbeek ;
Ramsdonck ;
Rossem ;

Et Steenuffel.

Population.

Environ huit mille six cents ames.

Productions.

Ce canton est dans un pays très-plat et couvert en partie d’arbres de différentes espèces ; les productions y sont variées en froment, seigle, orge, avoine, sarrazin, colzat, houblin et lin. Il y a peu de prairies, pâturages et bois, et il est moins fertile dans sa partie septentrionale que dans sa partie méridionale.

Industrie et Commerce.

Les objets d’industrie et de commerce dans ce canton ne consistent que dans les tanneries qui sont au chef-lieu, avec une autre à Ramsdonck.

Il y a environ vingt-cinq brasseries et vingt genièvreries dans les sept communes qui le composent. Il se fait dans les les quatre brasseries de Capelle-op-den-Bosch une sorte de bierre brune, qui est très-renommée.

Suppressions.

Le canton de Londerzeel, formé d’une partie du ci-devant duché de Brabant, au quartier de Bruxelles, avait, avant la suppression du clergé, sept paroisses, y compris celle du chef-lieu.

Print Friendly, PDF & Email