Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

p. 66-68
Graessem Grez (commune)

GREZ, canton dans le département de la Dyle, l’un de plus étendus et le plus nombreux en communes.

Il tient au Nord, aux cantons de Tervueren et de Bautersem, à l’Est à ceux de Hougarde et de Jodoigne, au Sud à celui de Nil-St.-Martin, au Sud-Ouest, à celui de Wavre, et au Nord-Ouest, à celui d’Over-yssche, et à une autre partie de celui de Tervueren.

Il a environ trois lieues du Nord au Sud, et la même distance de l’Est à l’Ouest.

Il est traversé dans ses parties orientale et septentrionale, par la chaussée de Louvain à Namur, et dans sa partie occidentale par la Dyle (rivière).

Il comprend vingt-une communes, qui sont,

Savoir :

GREZ, chef-lieu ;
Archennes ;
Bevecom ou Beauvechain ;
Biez ;
Bonlez ;
Bossu ;
Chapelle-St.-Laurent ;
Dion le Mont ;
Dion le Val ;
Doiceaux ;
Gottechain ;
Ham ; [p. 67]
Longueville ;
Mille ;
Nethène ;
Nodebais ;
Ottenbourg ;
Pietrebais ;
Rhode-Ste.-Agathe ;
Tourines-Beauvechain ;
Et
Wert-St.-Georges.

Population.

Environ sept mille huit cents ames.

Productions.

Les trois quarts au moins de l’étendue de ce canton est montueux et n’est pas un des plus fertiles du département de la Dyle ; comme une très-grande partie est couverte de bois et bruyères, et qu’en général le terrain y est sablonneux, tout ce qui s’y cultive est d’un médiocre rapport ; Il y a cependant du froment, du seigle, de l’orge, de l’avoine, du sarrazin, du colzat, du houblon, du lin et du chanvre, avec beaucoup de prairies et pâturages sur les communes de Doiceaux, Archennes, Rhode-Sainte-Agathe et Wert-Saint-Georges ; mais les productions en grains étant en si petite quantité, que sans celles de même nature qui sont en abondance dans les plaines des environs de Tourines-Beauvechain, ce canton serait le plus stérile de ce département.

Il est à observer néanmoins qu’au milieu de ces productions médiocres en grains, on remarque la culture de tabac comme la plus précieuse qu’il y ait notamment dans les environs du chef-lieu ; cette plante y croît assez avantageusement pour en faire un objet de commerce, qui dédommage le cultivateur de ses travaux sur un sol aussi ingrat.

Industrie et Commerce.

Outre le produit que donne la culture du tabac, les excavations pratiquées dans différens terrains, tant au chef-lieu de ce canton, qu’aux environs où l’on tire de la craye et de la pierre propre à faire de la chaux, forment encore une branche de commerce assez étendue ; la marne qui s’y trouve et qui se transporte dans les cantons voisins, où l’extraction s’en fait, fait un supplément à ce genre de production : cette marne est une sorte de terre blanche, qui sert à échauffer et à fertiliser les champs, dont le sol est sablonneux et stérile.

Il y a parmi toutes les communes de ce canton de Grez environ trente brasseries et peu de génièvreries.

Suppressions.

Ce canton formé d’une partie du [p. 68] ci-devant duché de Brabant, au quartier de Louvain, avait avant la suppression du clergé dix-huit paroisses et trois annèxes.

Une abbaye de filles de l’ordre de cîteaux, nommée Florival, sur la ci-devant paroisse d’Archennes ;

Une autre du même ordre, nommée Val-Duc, sur celle de Ham,

Et un couvent de Carmes déchaussés, nommé le désert de Néthènes sur la commune de même nom, joignant la forêt de Molendael.

Print Friendly, PDF & Email