Ch. Oudiette

Le département de la Dyle

pp. 6-7
Anderlecht (canton) Archennes

ANDERLECHT, commune et chef-lieu de canton du département de la Dyle, ci-devant bourg du duché de Brabant, dans les environs de Bruxelles, avec une paroisse du diocèse de Malines.

Il y avait une collégiale de dix-huit chanoines, un couvent de Minimes et un Béguinage. (Ce Béguinage était une communauté de religieuses non cloîtrées.)

Cette commune était du nombre de fauxbourgs de Bruxelles.

Sa population est d’environ deux mille ames, y compris ses dépendances qui s’étendent jusqu’aux remparts de cette ville, et qui sont, savoir :

Les hameaux de Cureghem, Veeweyde, Straete-van-Aa, où il y a un moulin à eau, Bistbroeck, Neerpede, [p. 7] Vlaesendael, Broeck, Mylen-Meersch et Moortebeek en partie.

Les fermes isolées de Caervelde, Scheut, Elishout, Vlest, et le moulin à eau de Speekaert.

Enfin différentes maisons de campagne également isolées avec d’autres de cultivateurs, qui ne sont connues que par les noms de ceux qui les habitent.

Il est à remarquer que près la ferme de Scheut, dans l’emplacement de l’église du couvent des Chartreux, qui fut transféré de-là à Bruxelles en 1588. Il se trouvait une chapelle nommée Notre-Dame de Scheut, dont la situation agréable au milieu d’un bocage rendait ce lieu très-fréquenté sous l’invocation de la Vierge.

Les productions principales du territoire d’Anderlecht, consistent en froment, seigle, colzat, légumes et fruits de toute espèce. Les prairies et pâturages y sont très-abondans.

Les objets d’industrie et de commerce sont détaillés dans la description de ce canton. (Voyez Anderlecht, canton.) Le nombre des manufactures connues sous le nom d’imprimeries de coton, sur cette commune, est de quatre. Il y a aussi deux moulins à huile, deux fabriques d’amidon, une foulerie en laines, un autre moulin à tan, et une genievrerie.

La situation de ce chef-lieu est fort-agréable, à une demie lieue au Sud-Ouest de Bruxelles, sur la droite et proche la chaussée de Mons.

Print Friendly, PDF & Email